Salle Crosnier


Vernissage | Exposition

ALAN SCHMALZ

Exposition du 18 janvier au 16 février 2019  

Horaire Salle Crosnier (jours fériés inclus)
Mardi–Vendredi   15:00 – 19:00
Samedi                  14:00 – 18:00

ENTRÉE LIBRE

_______________________________________________________________________________________

La pratique d’Alan Schmalz s’appuie sur une économie modeste et débrouillarde, tant par les matériaux de récupération avec lesquels il travaille, que par l’imaginaire poétique de vieux métiers ambulants – rémouleurs, colporteurs, et artisans en tous genres – que ses oeuvres convient. Au-delà de l’effet esthétique du suranné, le bois récupéré, le vieux papier, l’usagé sous toutes ses formes mettent à jour les attitudes antimodernes et leur rapport au grotesque. Ce sens du non-actuel moque les conditionnements d’une société démocratique dans laquelle la gestion obsessionnelle de l’environnement vise à produire les citoyens normaux. L’artiste, tel l’auteur, a ses personnages. Il y aurait un plasticien ventriloque, un architecte de concepts usés, un marionnettiste en manque de scène, un pédagogue cyclothymique. Le dispositif mis en Galaxia Wang, Satin dansant, 24 février 2018, Skalanes, Iceland The Distribution of potatoes (Citizens parade) Vue d’ensemble, Prix Kiefer Hablitzel – Swiss Art Awards, Bâle, 2017. Crédit photo: Flavio Karrer 22 Pauline Cordier LEM verre, plastique, argile, peinture glycéro. ©HEAD – Genève, Nagi Gianni, 2017 place par un esprit aux vices ratés peut se lire comme une métaphore de l’intériorité; celle de l’artiste, celle de cette figure intermédiaire qui tour à tour lui sert de médiation, nous sert de projection. Face à l’hégémonie de la figure autoritaire, le doute est permis: qui rythme le mouvement des corps, qui décide où s’asseoir, quoi regarder, qui se découvre dans la faiblesse qu’il offre en partage? Maldoc