Classe d'Agriculture et Art de vivre


Conférence, Remise de prix

Mesures en faveur des abeilles sauvages et domestiques en zone agricole

Prix de la Classe d’Agriculture

Présentation du travail de Bachelor de Léa Chevenier, lauréate.

Renouant avec la tradition de l’organisation des concours agricoles dans le canton de Genève à l’initiative de la Classe d’Agriculture, notre Classe remet désormais un prix chaque année à un(e) étudiant(e) de la Haute école du paysage, d’ingénierie et d’architecture de Genève (HEPIA), dans la section Gestion de la nature, pour récompenser un travail de Bachelor sur la protection de la nature dans le canton.

Ce travail, mené de mai à juillet 2015, porte sur la conservation des abeilles sauvages et domestiques au sein de territoires cultivés. Ces dernières représentent un important groupe de pollinisateurs. Elles permettent à près de 80 % des plantes sauvages et cultivées de se reproduire. Ce service écosystémique vital est pourtant menacé, notamment par l’intensification des systèmes agricoles depuis une cinquantaine d’année. La banalisation du paysage et l’utilisation accrue de produits phytosanitaires constituent les principales causes du déclin de ces pollinisateurs. Afin de garantir la pérennité des systèmes agricoles et naturels, le maintien durable des abeilles sauvages et domestique est essentiel.
La nécessité de limiter l’usage des pesticides est mentionnée dans de nombreuses études et la politique agricole Suisse propose déjà des mesures en ce sens.
Le paramètre « phytosanitaire » est donc volontairement écarté en ciblant ce travail sur une exploitation biologique. Les autres facteurs influençant le maintien des Apidés sont ainsi plus clairement mis en évidence.
Douze sites représentant 5 types de milieux semi-naturels ont été étudiés au sein de parcelles agricoles, dans le canton de Vaud. Nous y avons inventorié et analysé les données relatives aux peuplements d’abeilles, à la structure du paysage et aux pratiques agricoles.
Un total de 296 individus répartis en 15 genres et 63 espèces ont pu être identifiés. Parmi elles, près de 20 % figurent sur la liste rouge (LR) nationale, 12 n’avaient jamais été relevées dans les communes étudiées et une n’avait jamais été identifiée dans le canton. Les résultats d’inventaires dévoilent un bon potentiel d’accueil pour les Apidés avec des richesses spécifiques contrastées entre sites mais globalement élevée pour l’ensemble de la zone étudiée.
Après avoir mis en lumière l’importance de la structure paysagère – particulièrement la proportion d’éléments semi-naturels et l’hétérogénéité du paysage – et de la qualité floristique et structurelle des milieux semi-naturels, nous proposons des orientations pour favoriser ces pollinisateurs à différentes échelles.


Cette conférence est ouverte au public.
Entrée gratuite sur présentation de votre carte de membre de la Société des Arts.
Prix d’entrée pour les non-membres CHF 20.- (Entrée gratuite pour les étudiants).


Une réception suivra dans les salons.

Inscription à la conférence

Les réservations ne sont plus disponibles pour cet événement.

Prix de la Classe d'Agriculture