Sérénades au Palais


Spectacle

LISZT-LAMARTINE, HARMONIES POÉTIQUES

Marie Christine Barrault, comédienne
François-Frédéric Guy,
piano

La grande actrice française Marie Christine Barrault est née à Paris. C’est à l’école, lorsqu’elle joue dans L’Annonce faite à Marie de Paul Claudel, qu’elle découvre sa vocation. Après des études supérieures de Lettres, elle intègre le Conservatoire d’Art dramatique et commence à faire du théâtre dès l’âge de vingt ans. Marie Christine Barrault débute par des apparitions mineures à la télévision, et arrive même, grâce à son oncle, le metteur en scène Jean-Louis Barrault, à décrocher un rôle dans Les Copains d’Yves Robert. En 1984, Marie Christine Barrault joue dans le film Un Amour de Swann de Volker Schlöndorff. Ce dernier s’est largement inspiré du roman éponyme de Marcel Proust pour le réaliser. Cette adaptation présente un générique assez impressionnant : Jeremy Irons, Ornella Muti, Alain Delon, Fanny Ardant, Jean-Louis Richard, Anne Bennent, Nathalie Juvet et Charlotte de Turckheim. Elle enchaîne, la même année, avec le film Louise l’insoumise de Charlotte Silvera, avec Myriam Stern, Catherine Rouvel et Roland Bertin. Claude Bernard-Aubert fait appel à elle pour Adieu, je t’aime, sorti en 1988, aux côtés de Bruno Cremer, qui campe son mari infidèle et homosexuel. En 1987, Marie Christine Barrault épouse le producteur français Daniel Toscan du Plantier, et deux enfants, David et Ariane, naissent de cette union. Ils divorcent en 1990 et elle se remarie avec Roger Vadim jusqu’à la mort de celui-ci en 2000. Elle s’illustre dans des productions télévisées telles que Marie Curie. Marie Christine Barrault apparaît, en 2004, dans un court-métrage intitulé L’Empreinte de l’ange, signé Christophe Reynaud, aux côtés de Sandrine Bonnaire, Christian Charmetant et Thierry Frémont. Elle accompagne Christophe Lambert et Robert Hossein dans La Disparue de Deauville, un thriller réalisé par Sophie Marceau, également actrice dans ce film. En 2009, elle rejoint Chiara Mastroianni et Marina Foïs dans Non ma fille, tu n’iras pas danser, réalisé par Christophe Honoré. Ce film est largement inspiré du roman Week-end de chasse à la mère de Geneviève Brisac. Marie Christine Barrault se distingue de plus en plus dans des soirées littéraires,  poétiques et musicales telles que celle que vous pourrez entendre ce 5 mars avec le pianiste François Frédéric Guy : Liszt-Lamartine : Harmonies Poétiques et religieuses.

Pianiste exceptionnel, François-Frédéric Guy est considéré comme un spécialiste du répertoire romantique allemand, et en particulier l’un des meilleurs interprètes de notre temps pour la musique de Beethoven, compositeur dont il a enregistré les 32 sonates, l’intégrale de la musique de chambre avec Tedi Papavrami au violon et Xavier Phillips au violoncelle, ainsi que les 5 concertos avec l’Orchestre Philharmonique de Radio-France dirigé par Philippe JORDAN. Après des études au CNSM de Paris, auprès de Dominique Merlet, il se lance en 1999 dans une carrière de concertiste. On a pu l’entendre depuis sur les scènes les plus prestigieuses, en France, à Vienne, Dresde, aux USA, au Canada et à Tokyo. ll mène une carrière internationale aux côtés des plus grands chefs (Philippe Jordan, Wolfgang Sawallish, Bernard Haitink, Daniel Harding, Esa-Pekka Salonen, Kent Nagano). On peut l’entendre dans de nombreux festivals, en France comme à l’étranger : Festival de la Roque d’Anthéron, Berlioz, d’Automne à Paris, de l’Orangerie de Sceaux, de Lucerne. Curieux de la musique de son temps, il se produit aussi régulièrement dans les plus importants festivals de création. François-Frédéric Guy aime à se produire également dans des spectacles littéraires, poétiques et musicaux tels que celui qu’il a mis sur pied avec la complicité de Marie Christine Barrault autour des Harmonies poétiques et religieuses de Liszt et de Lamartine. Beau clin d’œil entre la voix humaine et la voix instrumentale offert par deux Maîtres de notre époque.


PROGRAMME

LAMARTINE – Avertissement des Harmonies poétiques et religieuses
LAMARTINE – Invocation
LISZT – Invocation

LAMARTINE – Bénédiction de Dieu dans la solitude
LISZT – Bénédiction de Dieu dans la solitude

LAMARTINE – Pensées des morts
LISZT – Pensées des morts

LISZT – Pater Noster

LAMARTINE – Hymne de l’enfant à son réveil
LISZT – Hymne de l’enfant à son réveil

LISZT – Funérailles

LAMARTINE – Une larme
LISZT – Andate Lacrimoso

LAMARTINE – Encore un hymne
LISZT – Cantique d’amour
LAMARTINE – Hymne du matin

Le piano est accordé et entretenu par

logo-p-fuhrer


Ce concert est ouvert au public.
Entrée gratuite sur présentation de votre carte du Cercle des Jeudis du Piano.
Prix d’entrée pour les non-membres CHF 25.-
Prix d’entrée pour les étudiants CHF 20.-

>> devenir membres du Cercle des Jeudis du Piano

Une réception suivra dans les salons


Avec le soutien de
partenaires_loterie-romande

Une fondation privée genevoise

Fondation Manpower SA

partenaires_carigest

Association Passion du Piano

 

Inscription au concert

Les billets se paient à la caisse avant le spectacle.
Pour les membres du Cercle des Jeudis du Piano, veuillez présenter votre carte à l'entrée.