Classe des Beaux-Arts


Conférence

LE TEMPLE DE LA FUSTERIE : HISTOIRE ET RESTAURATION

Par  Erica Deuber Ziegler
Historienne de l’art
Et Christian Foehr
Architecte EAUG SIA

En 1715, sur l’espace comblé de l’ancien port des fustiers de Genève, les réfugiés Huguenots fuyant la Provence, suite à la révocation de l’Édit de Nantes, ont érigé en seulement 2 ans le temple de la Fusterie, premier sanctuaire urbain bâti à Genève depuis la Réforme. Conçu spécialement pour le culte protestant par l’architecte Jean Vennes, lui-même réfugié, il marque une rupture nette avec l’architecture des églises élevées au Moyen-Âge dans le périmètre de la Cité. Bâtiment classé et sous protection fédérale, le temple de la Fusterie est emblé-matique tant pour son histoire riche, pour son architecture, que pour sa situation en plein centre de Genève. Depuis sa construction, il a fait l’objet de trois réfections majeures, ainsi que de plusieurs tentatives de démolition, témoignant à chaque fois des questionnements propres à leur époque. Le bâtiment étant érigé sur des limons lacustres instables et un dispositif de radier en bois aujourd’hui intégralement putréfié, un affaissement régulier depuis plusieurs décennies (1 à 1.5 mm / an)implique une reprise en sous-œuvre préalablement à sa restauration complète. Les travaux débutés fin 2021permettront de le stabiliser et ainsi de le sauvegarder. Face à la raréfaction des fidèles et à l’entretien d’un patrimoine bâti onéreux, Féroé Architectes, dans une démarche respectueuse du patrimoine, et également d’efficience énergétique et économique, a proposé à l’Église protestante d’utiliser l’espace libéré par l’excavation sous le bâtiment pour construire une salle polyvalente, lui permettant de devenir un jalon spirituel et culturel dans la ville. Cette démarche s’est prolongée dans le choix de matériaux naturels qui viendront remplacer les éléments en béton armé qui ont été insérés par Francis Schenken 1975. Ainsi, la restauration de 2021 à 2025 propose une approche mariant le savoir-faire selon les procédés de conservation du patrimoine historique et le recours aux techniques contemporaines.
Conférence en partenariat avec Patrimoine suisse Genève.


Les conférences sont ouvertes au public

Entrée gratuite pour les membres de la Société des Arts
Prix d’entrée pour les non-membres CHF 20.-
Entrée gratuite pour les étudiant·e·s

Une réception suivra dans les salons.

-> devenir membre – formulaire d’inscription

CONFÉRENCE